Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Comment choisir son avocat ?

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le libre choix d’un avocat est un principe fondamental. Mais comment choisir le bon en fonction du type d’affaires ou de conseil recherché ? Et comment estimer le coût nécessaire ?

On a souvent en tête la vision de l’avocat plaidant dans le cadre d’un procès. Mais l’avocat n’intervient pas seulement dans le cadre de contentieux. Il peut être un partenaire juridique privilégié de l’association, pour la conseiller sur des décisions à prendre, la rédaction de documents statutaires ou contractuels, ou pour appréhender le droit applicable à sa situation.

Spécialisation

On distingue les avocats dits « généralistes » (qui pratiquent indiff éremment tous les domaines du droit) et les avocats « spécialistes » (qui ont obtenu un certifi cat de spécialisation dans un ou deux domaines du droit) (1). Le droit des associations et des fondations est une des 15 mentions de spécialisation qui existent actuellement. On peut rencontrer des avocats qui développent leur activité dans certains domaines du droit, parce qu’ils les pratiquent plus souvent et/ou qu’il s’agit de leurs domaines de prédilection. D’ailleurs, le champ du droit est tellement vaste qu’il est impossible de maîtriser tous les domaines. Mais le terme « spécialiste » ne peut être utilisé que par les titulaires d’un certifi cat de spécialisation.

Barreaux

Les avocats sont regroupés dans des barreaux, en ordres professionnels présents dans chaque ville qui dispose d’un Tribunal de grande instance (TGI). Le choix de l’avocat peut être issu du «[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Participez à l'enquête « Les responsabilités du dirigeant bénévole »

Participez à l'enquête « Les responsabilités du dirigeant bénévole »

Le Mouvement associatif, en partenariat avec Aésio et Recherches et Solidarités, viennent de lancer une étude sur « La responsabilité du dirigeant bénévole ». Dans ce contexte de crise[…]

La valorisation du nom du mécène ne peut représenter qu’une contrepartie très inférieure au montant du don

La valorisation du nom du mécène ne peut représenter qu’une contrepartie très inférieure au montant du don

Comment contester un rescrit fiscal ?

Comment contester un rescrit fiscal ?

[Covid-19] Les AG ne peuvent pas se tenir en présentiel

[Covid-19] Les AG ne peuvent pas se tenir en présentiel

Plus d'articles