Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Cinéma associatif : mieux vaut être fiscalisé

Sujets relatifs :

, ,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les cinémas associatifs sont soumis à la loi 1901. Seul le prix du billet diffère du secteur marchand. Ils ont souvent intérêt à déclarer la lucrativité de leur activité afin de bénéficier de la faculté de récupérer la TVA et d’exonérations sur l’impôt sur les sociétés et la cotisation foncière.

En France, les cinémas sont généralement exploités soit en société, soit sous forme associative. En 2010, selon le CNC (Centre national de la cinématographie), le modèle associatif représentait près de 1 000 salles soit environ 60 % des communes disposant d’un cinéma. Il existe de nombreux points communs sur l’exploitation des cinémas, qu’ils soient exploités sous la forme associative ou sous la forme d’une société. En effet, le produit proposé (des séances[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Le droit à l’erreur fiscale ou sociale

Le droit à l’erreur fiscale ou sociale

Une entreprise (ou un particulier) qui, pour la première fois, se trompe en faisant une déclaration sociale ou fiscale (impôt, DSN, etc.) ne sera pas sanctionnée si elle régularise sa situation[…]

06/12/2018 | Gestion
Organiser une manifestation sportive en milieu protégé

Organiser une manifestation sportive en milieu protégé

Les régies : du quartier au territoire

Les régies : du quartier au territoire

Journée d’étude sur la co-construction

Journée d’étude sur la co-construction

Plus d'articles