Nous suivre Associations Mode d’emploi

Centre de rétention administrative : les associations en difficulté pour travailler

Sujets relatifs :

En se retirant d'une partie des centres de rétention administrative, la Cimade dénonce la dégradation continue des conditions d'intervention des associations auprès des étrangers.

Dans un communiqué la Cimade explique : « Depuis que cette mission est gérée dans le cadre d'un « marché public », c'est une logique économique de moindre coût et de prestation de service qui s'est imposée, entrainant pour La Cimade, et au détriment des personnes enfermées, une dégradation continue des conditions d'intervention, de sa liberté d'action et d'organisation de cette mission qu'elle avait contribué à forger. Aujourd'hui, au regard des restrictions financières et règlementaires toujours plus importantes imposées par le ministère de l'Intérieur, c'est la nature même de cette mission, qui est peu à peu remise en question. »
Le communiqué de la Cimade du 16 avril 2014
Le dernier rapport de la Cimade sur les centres de rétention administrative (2012)

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

EPALE : la plateforme de valorisation des bonnes pratiques associatives

Publi-rédactionel

EPALE : la plateforme de valorisation des bonnes pratiques associatives

La plateforme collaborative EPALE a été mise en place par la Commission européenne pour favoriser les échanges de bonnes pratiques entre acteurs de l’inclusion et de l’économie sociale et solidaire.[…]

15/11/2019 |
 À quoi sert la philanthropie ?

À quoi sert la philanthropie ?

 Emmaüs célèbre ses 70 ans

Emmaüs célèbre ses 70 ans

 Les associations cherchent leur place

Les associations cherchent leur place

Plus d'articles