Nous suivre Associations Mode d’emploi

Banlieue : la participation citoyenne plébiscitée

Sujets relatifs :

, ,

Une étude sur les maires et la participation citoyenne*, menée par l'association Ville & Banlieues a récemment été publiée. Aujourd'hui, si plus de 90% des maires affirment « concerter régulièrement ou systématiquement » leur population, les finalités diffèrent sur le terrain.

Lorsqu'ils sont interrogés sur le sens politique qu'ils donnent à la participation citoyenne, les maires de banlieue sont 71 % à mettre en avant le souci de recueillir l'avis du public pour améliorer les actions et les projets de la municipalité. 58 % veulent garder le contact avec les citoyens ordinaires et faire parler la société civile, 47% souhaitent permettre aux habitants de s'émanciper, de s'exprimer tout en rapprochant les institutions des citoyens. 42 % veulent surtout informer et faire de la concertation sur les projets municipaux. Et ils sont encore 21 % à rechercher ainsi à moderniser leurs services publics.

La tendance principale est d'interroger l'usager-habitant sur son cadre de vie (urbanisme, logement, transports) et les dossiers liés à la jeunesse (éducation, sport ou culture). Les formes de sollicitation sont nombreuses (conseil de quartiers, commission extra-municipale, conseils de jeunes ou de seniors, réunions publiques, ateliers ou groupes de travail mais aussi des formes plus expérimentales (panels citoyens, marches-diagnostics ou forums ouverts). Volontiers positifs, les maires n'en sont pas moins conscients des limites de cette démarche. Les difficultés à mobiliser les participants, à réguler le processus participatif ainsi que de toucher l'ensemble des catégories et des groupes sociaux apparaissent ainsi fortement. Néanmoins, ils sont 95 % à souhaiter poursuivre l'expérience de la participation citoyenne !

*Enquête menée en février-mars 2014 auprès des 120 maires de banlieues de l'association ville et banlieue

En savoir plus

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

L’élu délégué à la vie associative

L’élu délégué à la vie associative

Il n’y a pas d’obligation pour une collectivité de désigner un élu en charge de la vie associative. Néanmoins, beaucoup de collectivités ont fort heureusement compris qu’une politique à[…]

L’absence de fusion entre plusieurs associations sportives ne permet pas de leur interdire l’accès aux équipements communaux

L’absence de fusion entre plusieurs associations sportives ne permet pas de leur interdire l’accès aux équipements communaux

La subvention versée la commune est-elle toujours acquise ?

La subvention versée la commune est-elle toujours acquise ?

2000 euros pour créer des épiceries participatives en milieu rural

2000 euros pour créer des épiceries participatives en milieu rural

Plus d'articles