Nous suivre Associations Mode d’emploi

Associations : grossir ? Se regrouper ? Coopérer ?

Sujets relatifs :

Le dernier numéro de la Recma, revue internationale d'économie sociale, présente un article de notre collaborateur Colas Amblard sur la question des regroupements associatifs.

Une création d'association sur cinq serait aujourd'hui le résultat d'une restructuration. Restructuration, un mot qui habituellement fait peur, souvent synonyme de compression du personnel salarié ou de changements profonds dans les modes de gestion. Qu'en est-il du secteur associatif ? Dans un contexte de plus en plus concurrentiel, les associations seraient-elles, elles aussi, gagnées par cette fièvre de la rentabilité « à tout prix » ? Existe-t-il, pour ces structures, un seuil critique en dessous duquel leur pérennité ne serait plus assurée ? L'article tente d'identifier les principales raisons qui poussent les associations à se rapprocher, avant de présenter les différents modes de coopération et de regroupement envisageables, ainsi que les contraintes existantes sur le plan juridique et fiscal.

De leur côté, et dans ce même numéro de la Recma, Gérôme Guibert et Philippe Eynaud étudient la capacité des salles associatives dans le secteur de la musique à répondre à la tendance à l'augmentation de leurs tailles, comme s'il fallait absolument grossir pour subsister. Ils évoquent en particulier une alternative à la course à la taille via l'émergence de formes collectives d'organisation en réseau comme le projet Gimic de plateforme collaborative.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Votre association est-elle bien assurée ?

Votre association est-elle bien assurée ?

Les dirigeants ne mesurent souvent que trop tard l’utilité pour leur association d’être bien assurée. Pour trouver le contrat adapté, il faut avant tout identifier les risques auxquels vous êtes[…]

22/02/2019 | ResponsabilitéLocaux
Concerts :  un décret qui fait du bruit

Concerts : un décret qui fait du bruit

Nullité d’assemblée générale : 5 ans pour agir

Nullité d’assemblée générale : 5 ans pour agir

[RGDP] La loi Informatique et Libertés réécrite

[RGDP] La loi Informatique et Libertés réécrite

Plus d'articles