Nous suivre Associations Mode d’emploi

Agrément ESUS : la notion d’utilité sociale clarifiée

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

 Agrément ESUS : la notion d’utilité sociale clarifiée

© crevis - stock.adobe.com

Sont désormais considérées comme poursuivant une utilité sociale au sens de la loi ESS les entreprises dont l’objet social satisfait à titre principal à au moins une des quatre conditions suivantes (contre trois auparavant) :

1° apporter, à travers leur activité, un soutien à des personnes en situation de fragilité (situation économique, sociale ou personnelle) ou contribuer à la lutte contre leur exclusion ;
2° participer à la préservation et au développement du lien social ou au maintien et au renforcement de la cohésion territoriale ;
3° contribuer à l’éducation à la citoyenneté, tout en œuvrant ainsi à la réduction des inégalités sociales et culturelles, notamment entre les femmes et les hommes ;
4° concourir au développement durable, à la transition énergétique, à la promotion culturelle ou à la solidarité internationale.

Article 2 de la loi ESS du 31 juillet 2014 modifié par l’article 105 de la loi n° 2019-486 du 22 mai 2019 dite loi Pacte

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Séparer les activités lucratives et non lucratives d’une association

Séparer les activités lucratives et non lucratives d’une association

Dans la limite de son objet social, une association peut réaliser à la fois des activités lucratives et des activités non lucratives. Pour éviter d’être fiscalisée, elle peut isoler ses[…]

08/08/2022 | ComptabilitéFiscalité
Notre association organise un voyage, quelles sont nos obligations? ?

Notre association organise un voyage, quelles sont nos obligations? ?

Comment réagir en cas de comportements sexistes ?

Comment réagir en cas de comportements sexistes ?

Annulation d’une manifestation payante : « Des conséquences plus ou moins graves »

Annulation d’une manifestation payante : « Des conséquences plus ou moins graves »

Plus d'articles