Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Activité partielle : quel contrôle ?

Sophie Weiler
Activité partielle : quel contrôle ?

© sea and sun - stock.adobe.com

Suite à la baisse d’activité engendrée par la crise sanitaire, de nombreuses associations employeuses ont eu, ou ont recours, à l’activité partielle. Attention, une association qui bénéficie de ce dispositif peut être contrôlée par l’administration.

L’activité partielle (anciennement « chômage partiel ») est un dispositif légal (article L.5122-1 et suivant du code du travail) de prévention des licenciements économiques. En cas de réduction ou de suspension temporaire de l’activité, l’employeur peut ainsi placer tout ou partie de ses salariés en activité partielle afin d’éviter de les licencier (puisque tout ou partie du coût de leur rémunération est pris en charge par l’État).

Tout au long de l’indemnisation

En raison de l’afflux massif de demandes – ce sont plus d’un million de comptes qui ont été créés depuis mars 2020 contre 100 000 gérés avant la crise -, des moyens de contrôle ont été mis en place. C’est durant le processus d’indemnisation que l’association peut être contrôlée, mais également a posteriori. Notamment à travers :

  • un contrôle a priori via un[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Avec la crise, un net ralentissement des créations d'association

Avec la crise, un net ralentissement des créations d'association

L’association Recherches & Solidarités (R&S) vient de publier la 19e édition de son panorama intitulé « La France associative en mouvement ». Pour l’année 2020[…]

Le dispositif Impact emploi étendu aux associations de dix à dix-neuf salariés

Le dispositif Impact emploi étendu aux associations de dix à dix-neuf salariés

Le point sur l'abandon de frais des bénévoles

Le point sur l'abandon de frais des bénévoles

Le transfert de salariés entre deux associations qui se succèdent dans un lieu n’est pas automatique

Le transfert de salariés entre deux associations qui se succèdent dans un lieu n’est pas automatique

Plus d'articles