Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Achats publics responsables : les associations ont des atouts à faire valoir

Armelle Barroux

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Achats publics responsables : les associations ont des atouts à faire valoir

© Cambon

Dans un récent rapport « Commande publique responsable : un levier insuffisamment exploité », le CESE (Conseil économique, social et environnemental) rappelle le poids considérable que représente la commande publique en France. Compétentes et qualifiées, les associations sont des partenaires essentiels pour une utilisation responsable et durable des deniers publics. Malgré les possibilités offertes par la loi ESS et autres textes, les marges de progression sont considérables.

Le volume de la commande publique et la masse financière qu’elle représente – quasiment 200 milliards d’euros annuels, soit environ 10 % du PIB – en font un levier d’action important pour impulser à grande échelle de nouveaux modes de consommation, plus responsables.

Faire des achats publics un acte responsable

La réforme européenne de la commande publique, transcrite par la suite en droit français, et la loi sur l’économie sociale et solidaire ou celle relative à la transition écologique pour une croissance verte ont donné aux acheteurs publics un cadre qui, depuis quelques années, leur permet de faire de leurs achats un acte responsable du point de vue écologique et social autant qu’économique.

Un achat public est ainsi qualifié de responsable :

  • s’il intègre « des dispositions favorisant la protection ou la mise en valeur de l’environnement et du progrès social, et le développement économique ; 
  • s’il prend en compte l’intérêt de l’ensemble des parties prenantes concernées par l’acte d’achat ; 
  • s’il permet de réaliser des économies « intelligentes » au plus près du besoin et incitant à la sobriété en termes d’énergie et de ressources ; 
  • et s’il intègre toutes les étapes du marché et de la vie du produit ou de la prestation ».

Pour un[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Le dispositif « Dites-le nous une fois » expérimenté dans 3 régions

Le dispositif « Dites-le nous une fois » expérimenté dans 3 régions

Afin de simplifier les démarches administratives, il s’agit de mettre en place un dispositif qui évite aux usagers de donner de nombreuses fois les mêmes informations. Un décret vient de donner le cadre technique[…]

Fonds social européen : il est encore temps !

Fonds social européen : il est encore temps !

Remunicipalisation d’une activité associative : conséquences pour le personnel

Remunicipalisation d’une activité associative : conséquences pour le personnel

[VIDÉO] Qu'est-ce qu'une maison des associations ?

[VIDÉO] Qu'est-ce qu'une maison des associations ?

Plus d'articles