Nous suivre Associations Mode d’emploi

Abandon de créance des bénévoles pratiquants

Une question parlementaire pose le problème de l'interprétation très restrictive des services fiscaux de la notion de bénévole quant aux pratiquants, joueurs, ou pratiquants entraîneurs ou éducateurs.

En effet, ils ne sont pas autorisés à bénéficier de la réduction d'impôts en cas d'abandon de créance, du fait que l'accès au sport qu'ils pratiquent est considéré comme une contrepratie. La réponse ministérielle confirme le fait, mais « En revanche, les frais engagés par les entraîneurs, éducateurs ou arbiitres strictement au titre de leur activité bénévole, ainsi que ceux supportés par les autres personnes bénévoles de l'association, y compris les dirigeants, sont susceptibles d'ouvrir droit à l'avantage fiscal, par exemple pour les déplacements réalisés lors du transport gratuit des joueurs sur le lieu de leur activité sportive. »
Question n° 2118

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Colloque « L’engagement bénévole associatif au cœur des solidarités territoriales »

Colloque « L’engagement bénévole associatif au cœur des solidarités territoriales »

Initiée par l'Organisation des nations unies (ONU), la date du 5 décembre est la Journée mondiale du bénévolat. C’est l’occasion de faire la promotion du travail des bénévoles et[…]

Le contrat adulte-relais peut être conclu avec des salariés dès 26 ans

Le contrat adulte-relais peut être conclu avec des salariés dès 26 ans

L’insertion par l’activité économique facilitée

L’insertion par l’activité économique facilitée

Le HCVA fait des propositions en faveur du bénévolat pour tous

Le HCVA fait des propositions en faveur du bénévolat pour tous

Plus d'articles