abonné

6 conseils pour réussir son AG à distance

Marie Lauwers, Réseau national des maisons des associations
2 commentaires

2 commentaires

daniel - 27/10/2020 10h:46

Bonjour, Le décret du 29 juillet 2020 a prorogé celui qui avait donné 3 mois supplémentaires pour les AG de l'exercice 2019? En vous remerciant pour votre réponse. Cordialement, Daniel

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Associations mode d'emploi - 04/11/2020 14h:53

Bonjour,Le décret 2020-925 du 29 juillet 2020 proroge jusqu’au 30 novembre 2020 l'ordonnance 2020-321 du 25 mars 2020 qui permettait de reporter le délai de convocation de l'assemblée générale ordinaire annuelle ou qui permettait un assouplissement des règles de réunions et de délibérations.C'est à dire que les associations ont désormais jusqu'au 30 novembre pour tenir, si elles ne l'ont pas encore fait, leur assemblée générale avec notamment la validation des comptes annuels 2019, et ce avec des assouplissements des modalités de réunions comme l'organisation de l'AG à distance par un système de visio-conférence.Voir ce schéma pour plus d'infos : https://www.associations.gouv.fr/report-des-instances-associatives-ag-ca-un-schema-pour-comprendre.html

Répondre au commentaire | Signaler un abus

6 conseils pour réussir son AG à distance

© Girts - stock.adobe.com

Cette année, les assemblées générales ont été chamboulées par la crise sanitaire. Beaucoup ont été repoussées et certaines associations ont décidé d’organiser leur assemblée générale à distance. C’est le choix fait en juin par le Réseau national des maisons des associations (RNMA) qui en tire six principaux conseils.

1. Préparer un conducteur

Avant toute chose, il est nécessaire de repenser le contenu et le format de l’assemblée générale (AG). En visioconférence, une réunion ne peut pas dépasser 2 heures sans risquer de perdre totalement l’attention des participants. Présenter, expliquer et faire valider les résultats d’une année, rapport moral, rapport d’activité et rapport financier, tout en laissant place à des prises de parole est un défi qui ne peut être relevé qu’en calibrant à la minute près un « conducteur ». Autres impératifs : définir précisément les rôles de chacun, déterminer les temps de présentation et de prise de paroles, et éviter les blancs et pertes de temps liés à un problème technique. Pour cela, on peut opter pour une alternance entre prises de paroles en direct et présentations vidéo préalablement enregistrées. Les temps de présentation sont ainsi calibrés et en cas de problème technique, on aura l’assurance de pouvoir diffuser la présentation des rapports. Par ailleurs, diversifier les contenus est un bon moyen de rendre la visioconférence plus interactive et de capter davantage l’attention.

2. Choisir les bons outils

Durant le confinement, de nombreux outils de visioconférences se sont démocratisés avec le télétravail. Le plus difficile est sans doute de[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Comment s’engagent les Français dans les associations ?

Comment s’engagent les Français dans les associations ?

Réalisée à la demande du secrétariat d’État chargé de l’économie sociale et solidaire et de la vie associative, une enquête révèle que 49 % des Français sont engagés dans des associations et organisations non...

03/02/2023 | ActualitésBénévoles
Un licenciement fondé sur des faits participant à la liberté d’expression du salarié est nul

Un licenciement fondé sur des faits participant à la liberté d’expression du salarié est nul

Percée de l’alternance dans les associations

Percée de l’alternance dans les associations

Retrouver l’équilibre après l’embauche du premier salarié

Retrouver l’équilibre après l’embauche du premier salarié

Plus d'articles