Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

5 raisons pour externaliser la paie de son association

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Traiter la paie en interne suppose des connaissances de plus en plus pointues. Quant aux logiciels, ils sont onéreux pour les petites et moyennes associations. Alors, pourquoi ne pas l’externaliser ?

Argument 1 : c’est un gage de continuité

Pour la paie, le spécialiste, c’est Michel, le trésorier de l’association. Ancien comptable, il connaît toutes les procédures. Mais que se passe-t-il pendant ses congés ou s’il quitte l’association ? Comment retrouver les mêmes compétences aux mêmes conditions ? On ne s’improvise pas gestionnaire de paie. L’externalisation permet une continuité dans le service. Salariés et bénévoles sont dégagés du souci des mises à jour, du suivi de l’évolution des taux et de la législation applicable à votre cas, de la gestion des arrêts maladie, ou des congés maternité… et peuvent se concentrer sur d’autres aspects de la gestion des ressources humaines.

Argument 2 : être toujours à[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Un test urinaire de dépistage de drogue peut être prévu par le règlement intérieur des salariés

Un test urinaire de dépistage de drogue peut être prévu par le règlement intérieur des salariés

Le règlement intérieur du personnel (à ne pas confondre avec le règlement intérieur de l’association) fixe les mesures d’application de la réglementation en matière[…]

Nouvelles modalités de calcul des indemnités journalières maladie et maternité, et de l’assurance chômage

Nouvelles modalités de calcul des indemnités journalières maladie et maternité, et de l’assurance chômage

La rémunération des dirigeants aux trois quarts du Smic n’est pas un salaire

La rémunération des dirigeants aux trois quarts du Smic n’est pas un salaire

Les télétravailleurs ont droit aux titres-restaurants

Les télétravailleurs ont droit aux titres-restaurants

Plus d'articles