Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

5 conseils pour recevoir des legs

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

5 conseils pour recevoir des legs

© westfotos.de/AdobeStock

L’Association française des fundraisers estime à 1 milliard d’euros le montant annuel collecté au titre du legs en France et il pourrait doubler dans les années à venir. Les associations ont donc intérêt à mettre en place des stratégies en fonction de leurs caractéristiques, des moyens humains dont elles disposent et de la cible visée.

Pour une association, « recevoir un legs » revient à bénéficier de tout ou partie du patrimoine (meubles, objets, patrimoine financier, assurances-vie, immobilier, droits d’auteur) d’un particulier à sa mort au travers d’un testament, déposé ou non chez un notaire. Cette possibilité est ouverte aux :
  • associations reconnues d’utilité publique,
  • aux associations d’intérêt général déclarées depuis au moins trois ans,
  • aux structures qui ont pour but exclusif l’assistance, la bienfaisance, ou la recherche scientifique et médicale.
Voici cinq conseils pour recevoir un legs.
 

1) Impliquer tous les membres de l’association

Edith Buisson, du service relation testateurs à la direction mécénat philanthropie legs de l’Association des paralysés de France (APF) indique que « l’association doit établir une relation de confiance avec le futur testateur, le rassurer avec des données précises. Les valeurs de l’association doivent être en correspondance avec ses actes ».
 
En amont, il est important d’impliquer vos instances de gouvernance (bureau, CA), de créer un groupe interne ad hoc et de travailler sur votre association : sa vision, sa mission sociale, ses valeurs, ses publics, ses projets à[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Budget : les principales mesures pour les associations

Budget : les principales mesures pour les associations

Le projet de loi de finances (PLF) pour 2019 ne contient pas d’évolutions majeures de la fiscalité susceptibles d’affecter les associations. Quelques mesures vont concerner les services à la personne, les emplois[…]

FDVA : déçues, les associations regardent déjà vers 2019

FDVA : déçues, les associations regardent déjà vers 2019

 La fondation SEVE apprend aux jeunes à vivre ensemble

La fondation SEVE apprend aux jeunes à vivre ensemble

[INTERVIEW] « Les fondations actionnaires permettront un financement privé plus important des associations »

[INTERVIEW] « Les fondations actionnaires permettront un financement privé plus important des associations »

Plus d'articles