Associations mode d'emploi > Documentation > Interview de Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 Millions d'amis

Interview de Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 Millions d'amis

Associations et activités

Qui sont les associations de défense de la cause animale ?
On connaît bien sûr les fondations et associations nationales de protection animale comme la nôtre, mais il y a aussi une multitude d'associations locales qui oeuvrent au quotidien. Du côté de la Fondation 30 Millions d'amis, les actions menées vont des grandes campagnes de sensibilisation au sauvetage et à l'accueil des animaux abandonnés ou maltraités, en passant par tout le travail effectué auprès des instances législatives pour faire évoluer le droit des animaux. Sans oublier tous les dossiers que nous plaidons devant les tribunaux pour que la maltraitance ne reste pas impunie. Il y a beaucoup à faire mais chaque action est un rouage qui permet de faire avancer la cause que nous défendons.


Dans quelles directions ces structures agissent-elles ?
Tous les acteurs de la protection animale sont complémentaires. Certaines organisations ont plus spécifiquement un rôle de lanceur d'alertes, d'autres sont plus spécialisées dans les actions de terrain ou dans l'accueil des animaux... La tâche est immense et nous avons tous besoin les uns des autres. Les résultats ne seront pas au rendez-vous si nous avançons en ordre dispersé. Chacun peut avoir son identité propre, ses valeurs et sa liberté d'action mais la somme de toutes nos différences constitue une vraie force de mobilisation et d'action qui nous permet d'obtenir de véritables avancées. Dans la perspective de la prochaine présidentielle, la Fondation 30 Millions d'amis et 25 autres fondations et associations de protection animale se sont par exemple regroupées pour former le collectif Animal Politique et peser sur l'élection. Je crois à la politique des petits pas et en l'union.


Que représente l'évolution récente du code civil sur le statut des animaux ?

C'est un progrès majeur. Dans quelques années, chacun pourra mesurer le pas de géant qui a été réalisé. Songez que depuis 1804 les animaux étaient considérés comme des « meubles ». Sortir de cet archaïsme et reconnaître leur caractère « vivant et sensible » dans le pilier de notre droit était inimaginable il y a encore peu de temps. Preuve en est, toutes les résistances qui se sont cristallisées pour empêcher cette modification. 30 Millions d'amis a su se faire le relais d'une demande sociétale forte. Grâce à notre expertise, nous avons pu placer cette question au coeur des débats et convaincre les acteurs politiques du bienfondé de la réforme. Le statut de l'animal...

Lire la suite de l'interview de Reha Hutin

Voir les articles du n°185 d'Associations mode d'emploi

Associations mode d'emploi numéro 185 (Janvier 2017)

Téléchargement

Téléchargez ce contenu (format PDF, 97.21 Ko) .